Maladies hivernales : Comment les prévenir naturellement ?

Dernière mise à jour : il y a un jour

L'arrivée dans l'hiver peut demander une préparation de notre organisme pour lutter contre les agressions extérieures. Vous trouverez ici quelques astuces pour prévenir les maladies hivernales naturellement.

maladies hivernales

Avec l'arrivée du froid, les maux ORL et pulmonaires font en général leur entrée.

Rhume, bronchite, rhinopharyngite, trachéite, sinusite, angine, grippe ou encore otite, ils sont variés. Même si dans la majorité des cas ils demeurent sans conséquences à moyen terme, ils sont bien souvent douloureux et épuisants.


Selon l'état de notre système immunitaire et/ou de l'existence avérée d'autres pathologies chroniques, mais aussi de l'étendue de nos réserves énergétiques, en vitamines et minéraux et de notre état de stress, de notre vitalité, nous ne sommes pas tous égaux face à l'arrivée des saisons froides. Ces dernières mettent nos organismes à rude épreuve.


Pour commencer, le froid plonge notre corps dans un état de stress important et lui demande une adaptation continue pour conserver une température corporelle stable, en plus des autres métabolismes de base (homéostasie). Cela demande donc une énergie supplémentaire qui "tire sur nos réserves". Si celles-ci sont moindres, des carences s'installent, engendrant une déficience immunitaire.


De plus, le froid ralentit nos échanges cellulaires, dont les processus de dépuration (organisés par nos émonctoires : reins, intestins, poumons, peau et foie).


S'ajoute à cela une alimentation davantage cuite que crue (moins de vitamines), des excès durant les fêtes, un manque considérable de soleil et un état nerveux pouvant être perturbé. Une surcharge s'installe et le corps, dans son intelligence d'auto-guérison, cherchera à l'expulser (si il y a encore un peu de vitalité).


Pour terminer, le froid agresse les muqueuses respiratoires et les rendent vulnérables aux agressions extérieures.

Tout est alors en place pour déclencher une réaction face aux agents pathogènes extérieurs (virus, bactérie) ! C'est ce qu'on appelle la maladie.


Prévenir le déclenchement des maladies hivernales

maladies hivernales tisane

1. Détoxifier et réparer l'organisme :

  • favoriser un sommeil de bonne qualité : c'est en dormant que l'on nettoie et répare le plus intensément notre organisme.

  • faire un jeûne avant l'arrivée du froid : cela permet de faire un "reset", de rétablir l'équilibre, nettoyer en profondeur l'organisme et réparer ce qu'il y a à réparer. Mais aussi de faire une pause afin de rebondir plus facilement pour la suite.

  • faire des jeûnes intermittents ou des monodiètes durant la période automne/hiver : permettre la détoxification et le repos de l'organisme régulier pour booster les grandes fonctions et désencrasser les cellules.

  • faire une cure de détoxification : eau de Sainte Rita (harmonise et détox globale : 3 bouchons pour 1L d'eau sur 6 semaines), huile de Haarlem (detox et protection : 2 capsules matin et soir sur 3 semaines), phytothérapie (olivier, pissenlit...) ou gemmothérapie (romarin, genèvrier, olivier, cassis, noyer...) + soutien du foie : bouillotte chaude sur cette zone.

  • réparer la muqueuse intestinale sur 1 ou 2 mois (voir plus si besoin) : Propargile (chez Holistica : 2 gélules matin et soir), Permea Régul (chez Copmed : 1 sachet par jour), Symbiod'or (chez Parinat : 2 gélules le matin)

  • nettoyer les sinus et le nez par des lavements tous les matins (Jala Neti) : cela permet d'éliminer mucosités et agents pathogènes et de stimuler les zones réflexes que l'on a dans le nez. Il est possible d'ajouter au sel marin du sel de Nigari ou du chlorure de magnésium si il y a infection.

  • faire des tisanes quotidiennes, réchauffante++, stimulante et détoxifiante : citron frais, curcuma, gingembre et poivre noir ou citron frais, thym et miel non chauffé (garde tous ses bénéfices).

2. Nourrir le système immunitaire :

  • avoir une alimentation vivante, variée et nutritive : fruits et légumes de saison, jus frais, graines germées, huiles végétales bio de première pression à froid, oléagineux, poissons gras, produits de la ruche... éviter notamment la consommation d'aliments raffinés (ce qui est globalement blanc : pain, farines, sucre, sel...) et l'excès de produits laitiers (amènent de la mucosité+++)

  • harmoniser le microbiote intestinal : probiotiques (10 jours par mois sur 3 mois), levure de bière (1 CaS par jour saupoudrer à cru dans les plats), Kombucha ou Kefir (1 verre par jour)

  • stimuler le processus immunitaire : extrait de pépin de pamplemousse (15 gouttes matin et soir), huile essentielle de ravintsara, de tea-tree ou de niaouli (en massage sur le thorax et/ou derrière les oreilles et le long du cou sur les côtés), complexes ou infusions de plantes stimulantes immunitaires (échinacée, éleuthérocoque, basilic sacré...) et anti-infectieuses (pin sylvestre, thym, eucalyptus globulus...), apport de vitamines notamment D3 et C liposomale et d'oligo-éléments tel que cuivre-or-argent (chez oligosol : 1 dose le matin), gelée royale ou propolis.

3. Soutenir le système nerveux :

  • favoriser un sommeil de bonne qualité : exercices de respiration, conditions de sommeil adaptées, phytothérapie ( mélisse, tilleul, eschscholzia, aubépine, camomille, passiflore...), aromathérapie (mandarine, lavande, bergamote, petit grain bigaradier...) ou gemmothérapie (figuier, aubépine, tilleul argenté...)

  • favoriser le passage en para-sympathique : moments de détente, méditation, exercice physique en plein air++. Ces outils sont aussi très importants dans le processus de détoxification.

  • apaiser l'état psycho-émotionnel : fleurs de Bach adaptées, suivi thérapeutique, réflexologie, olfactothérapie, cohérence cardiaque et exercices de respiration.

  • nourrir le système nerveux : alimentation riche en oméga 3 (huiles végétales bio première pression à froid type noix, chanvre, colza..., poissons gras type sardines, maquereaux, harengs, thon, saumon..., graines et oléagineux type lin, noix, chia...), en vitamines et minéraux (fruits et légumes ++, levure de bière et germe de blé, graines germées...).


Prévenir les maladies hivernales chez les enfants

maladies hivernales

1. Soutenir le système immunitaire :

  • nettoyer les sinus et le nez par des lavements tous les matins (Jala Neti) : cela permet d'éliminer mucosités et agents pathogènes et de stimuler les zones réflexes que l'on a dans le nez. Il est possible d'ajouter au sel marin du sel de Nigari ou du chlorure de magnésium si il y a infection.

  • avoir une alimentation vivante, variée et nutritive : fruits et légumes de saison, jus frais, graines germées, huiles végétales bio de première pression à froid, oléagineux, poissons gras, produits de la ruche, levure de bière... éviter notamment la consommation d'aliments raffinés (ce qui est globalement blanc : pain, farines, sucre, sel...) et l'excès de produits laitiers (amènent de la mucosité+++)

  • stimuler le processus immunitaire : extrait de pépin de pamplemousse (5 gouttes matin et soir), huile essentielle de ravintsara (1 goutte diluée dans de l'huile végétale en massage sur le thorax), gemmothérapie sans alcool (gemmo immuno enfant aquagem chez biogemm), apport de vitamines D3 et d'oligo-éléments tel que cuivre-or-argent (chez oligosol : 1/2 dose le matin), gelée royale.

2. Soutenir le système nerveux :

  • favoriser un sommeil de bonne qualité : exercices de respiration, conditions de sommeil adaptées, olfactothérapie (mandarine, lavande, bergamote, petit grain bigaradier...) ou gemmothérapie sans alcool (figuier, aubépine, tilleul argenté...)

  • favoriser le passage en para-sympathique : moments de détente, exercice physique en plein air++.

  • apaiser l'état psycho-émotionnel : fleurs de Bach adaptées, réflexologie, olfactothérapie, exercices de respiration.

  • nourrir le système nerveux : alimentation riche en oméga 3 (huiles végétales bio première pression à froid type noix, chanvre, colza..., poissons gras type sardines, maquereaux, harengs, thon, saumon..., graines et oléagineux type lin, noix, chia...), en vitamines et minéraux (fruits et légumes ++, levure de bière et germe de blé, graines germées...).


" Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester. "

Gandhi


Si cet article vous a plu, je vous invite à laisser un commentaire ! Vous pouvez aussi me contacter pour vous accompagner en naturopathie en cas de problématiques ORL.





68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout