Les bienfaits de l'argile et ses multiples utilisations

Dernière mise à jour : il y a 2 jours

Comment utiliser l'argile ? Est-ce que l'argile guérit des maux ? Est-elle difficile à utiliser ? Voici quelques réponses à vos questions.

les bienfaits de l'argile

Il est possible de la trouver verte, blanche, jaune ou rouge, en poudre, en cailloux,en pâte ou en bandes déjà toutes prêtes. L'utilisation de l'argile est multiple et variée. Voyons ensemble les bienfaits de cette poudre "magique", anciennement utilisée par les Egyptiens, les Romains ou même les rois de France.




Les bienfaits de l'argile

  • l'argile verte (illite ou montmorillonite) : Très riche en minéraux et oligo-éléments, elle a un pouvoir reminéralisant, absorbant et adsorbant, détoxifiant, antiseptique et anti-inflammatoire. Elle peut-être aussi apaisante mais en moindre mesure comparé à l'argile blanche.

  • l'argile blanche (kaolinite) : Elle contient énormément de silice, ce qui lui confère une faculté d'apaisement, de cicatrisation et de régénération importante. Elle peut être aussi absorbante mais moins que l'argile verte.

  • l'argile jaune (illite) : Riche en magnésium, en cuivre et en oxyde de fer, elle est utilisée en cosmétique pour ses bienfaits stimulants et tonifiants mais aussi absorbants.

  • l'argile rouge (illite ou kaolinite) : Sa haute teneur en oxyde de fer lui donne un pouvoir décongestionnant et circulatoire ainsi qu' absorbant et régénérant. Cette argile est un atout en application externe.

  • l'argile rose (mélange d'argile blanche et rouge) : Elle est utilisée en cosmétique et ce savant mélange lui confère des propriétés tonifiante, purifiante et régénérante.

  • Est parfois utilisé en cosmétique l'argile bleue, l'argile caramel et le Rhassoul.


Comment utiliser l'argile et dans quelles situations?


les bienfaits de l'argile

Il est impératif de ne pas utiliser de métal pour manipuler l'argile (à cause des propriétés de cette poudre provoquant des échanges ioniques) . L'argile peut- être prélevée avec une cuillère en bois et préparée dans un contenant en verre.


> en cataplasme (ou emplâtre)

  • utilisation de l'argile verte principalement, sur des zones localisées "à problème" : articulations inflammées et douloureuses, plaies et brûlures, diverses affections de la peau (acné, abcès, lipome, eczéma...), douleurs diverses (musculaires, liées à la menstruation...), ou détoxification d'un organe (foie, reins, poumons...).

  • Méthode : mélanger la poudre ou les morceaux d'argile concassée à de l'eau jusqu'à obtenir une pâte ni trop fluide ni trop épaisse. Appliquer sur la peau avec les doigts ou une cuillère en bois en élargissant la zone à traiter et d'une épaisseur de 1 à 2 cm. Entourer la zone d'une bande ou fixer avec du sparadrap une gaze (ou du film alimentaire si pas de gaze) le temps de pause du cataplasme (c'est surtout pour ne pas en mettre de partout...).

  • Temps: le temps de pause dépend de l'utilisation. Si il y a suppuration, renouveler l'emplâtre toutes les heures. Sur des zones douloureuses, inflammatoires ou organiques, un cataplasme par jour de 2h à 4h suffisent. Il est possible, si il y a une bonne réaction (notamment sur de la détoxification) de le laisser poser la nuit entière. Il est important de ne pas laisser sécher l'argile et de la jeter après usage.

  • Chaleur : l'utilisation du cataplasme peut se faire froid, tiède ou chaud selon la problématique traitée et les sensibilités de chacun. Vous pouvez réchauffer la pâte soit au soleil, soit au bain marie (mais jamais au micro-onde!). Il est préférable de faire un cataplasme froid sur les zones inflammatoires, les plaies et les brûlures ou les affections de la peau. Les emplâtres chauds sont préférables sur les douleurs musculaires, ou pour la détoxification d'un organe.

  • Il existe des pâtes et des bandes d'argile verte déjà toute prête à l'emploi mais il est néanmoins plus rentable de préparer sa pâte d'argile ou d'imbiber des compresses ou des bandes soi-même.

  • Il est possible de faire des bains d'argile quotidiens ou hebdomadaires (en cas de fatigue, de stress, ou de rhumatismes et courbatures) avec 4 cuillères d'argile dans l'eau du bain pendant 15 à 20 minute. Il est possible de déposer dans une des cuillères d'argile quelques gouttes d' huiles essentielles relaxantes (petit grain bigaradier, lavande, camomille romaine, mandarine...) ou de gaulthérie (anti-inflammatoire et antaglique).

NB : Pour potentialiser les effets voulus, il est possible d'utiliser pour "mouiller" l'argile un hydrolat de plante (ex : hydrolat de romarin ou de citron pour détoxifier le foie, hydrolat d'eucalyptus globulus ou de pin sylvestre pour les affections bronchiques, hydrolat d'hélichryse italienne pour les hématomes ou la micro-circulation...)


> en interne (buvable)

  • L'utilisation en interne de l'argile se fait en cures (ne pas dépasser 3 semaines sans faire de pause).

- L'argile verte, de part ses qualités d'élimination, de cicatrisation et de régénération, est couramment utilisée dans les désordres intestinaux (ballonnements, diarrhées, affections des voies digestives, inflammation et détérioration des muqueuses intestinales...), pour reminéraliser (fatigue chronique et appauvrissement de l'organisme), pour soulager les rhumatismes (drainage des cristaux provoquant l'inflammation) ou pour nettoyer le foie.

- L'argile blanche, avec son pouvoir apaisant et cicatrisant, est indiqué pour les maux de l'estomac (hyper-acidité,brûlures d'estomac, ulcère...). Elle permet un pansement gastrique naturel. On lui retrouve ces mêmes actions sur la muqueuse intestinale. Elle est plus douce que l'argile verte.

- L'argile rouge, étant très riche en fer, peut être intéressante en cas d'anémie à raison de 2 verres par jour.

  • L'argile se prépare la veille au soir pour le lendemain (il est nécessaire de la laisser poser plusieurs heures). Pour se faire, il faut mélanger l'équivalent d'une cuillère à café dans un verre d'eau.

  • La préparation se prend au moins 30 minutes avant un repas et à distance de la prise de traitement (elle inhibe les effets thérapeutiques de ceux-ci). Une fois par jour suffit bien souvent.

  • Se distingue le lait d'argile et l'eau d'argile. L'eau d'argile est le surnageant (l'eau troublée), c'est ce qui sera consommé. Le lait d'argile est le liquide que l'on obtient lorsqu'on remue le mélange avant de le boire. Il est important de toujours commencer par consommer pendant quelques jours l'eau d'argile, puis de passer au lait d'argile sur la fin de la cure. Exemple : 1 semaine d'eau argileuse, 2 semaines de lait d'argile. Si le lait n'est pas bien supporter, repasser à l'eau argileuse est tout à fait possible.

  • Si un état de constipation survient à la suite de cette cure, il est nécessaire de diminuer les doses d'argile et d'augmenter la prise d'eau journalière. Si cela persiste, une pause est alors nécessaire avant de reprendre peut-être qu'avec l'eau argileuse.


> en cosmétique


En masque ou soin de la peau et des cheveux, en talc ou base de maquillage, en dentifrice ou bain de bouche, les utilisations de l'argile en cosmétiques et produits d'hygiènes selon leurs spécificités sont nombreuses! Voici un site bien fait et spécialisé sur le sujet.

https://www.compagnie-des-sens.fr/argiles/


Quelles sont les contre-indications de l'argile?

  • Les contre-indications de l'argile sont pour l'utilisation par voie interne.

- l'hypertension artérielle

- la constipation chronique

- les hernies inguinales

- les cancers du tractus digestif

- les femmes enceintes

- les enfants de moins de 3 ans

  • Son utilisation en cosmétique et par cataplasme (donc en local) n'a pas de contre-indication particulière.


ATTENTION Les propositions faites dans cet article ne remplacent pas un traitement médical si besoin il y a.


Si cet article vous a plu, je vous invite à laisser un commentaire !

Vous pouvez me contacter pour plus de renseignements sur l'accompagnement naturopatique par l'argile ou pour tout autre question.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout