Où trouver les protéines ?

Dernière mise à jour : il y a 2 jours

Essentielles à notre organisme, les sources de protéines sont souvent méconnues. Nous pensons bien souvent à la viande ou au poisson lorsque nous évoquons ce macro-nutriment mais qu'en est-il vraiment ?

où trouver les protéines

Les protéines sont l'un des principaux constituants de nos cellules au sens large (muscle, sang, peau...) mais aussi de nos enzymes digestives, nos hormones, nos anticorps...en bref, si nous n'en consommons pas assez, l'équilibre est rompu. L'autre problème serait d'en consommer trop, ou en tout cas trop de nature animale ! Alors apparaît une autre forme de déséquilibre : l'acidification de notre organisme. D'où l'intérêt de savoir combien et quelles protéines consommer pour rester au plus proche de nos besoins. Bien sûr, ces besoins peuvent varier selon notre état (grossesse, allaitement, adolescence ou enfance, maladies diverses et variées, âge avancé, sport intensif...) et notre constitution. Le naturopathe est là pour vous accompagner dans sur prise en charge individualisée.


Où trouve-t-on des protéines ?

  • Part principale de protéines

- viande (blanche ou rouge)

- poisson (blanc ou gras) et crustacés

- 2 oeufs

- assiette d'un mélange céréales /légumineuses (lentilles, pois en tous genre, haricots secs) : 2/3 céréales, 1/3 légumineuses

- assiette de quinoa ou d'amaranthe

  • Part complémentaire de protéines

- fromage

- yaourt et fromage blanc

- germe de blé et levure de bière en paillettes (2 CàS à cru)

- graines germées (1 poignée à cru)

- algues (1 CàS)

- oléagineux (amandes, noisettes, noix en tous genre, graines tournesol, courge, pignon, lin, sésame, chia...) (1poignée)

- jambon, saumon ou truite fumée (1 tranche), crustacés (1 poignée)

- 1 oeuf

- tartinades de purée de légumineuses (houmous, pois cassés...) ou soupe (lentilles, pois cassés...) avec une tranche de pain

- pollen, spiruline



Quelques astuces pour une répartition équilibrée des protéines

  1. Introduire un aliment riche en protéines à chaque repas (même au petit-déjeuner ou pour une collation!) : cela permet au repas d'abaisser sa charge glycémique, ce qui évite à l'organisme des "à-coups" dans la gestion de la glycémie, donc moins de fatigue!

  2. Hormis pour les personnes végétaliennes, veiller à équilibrer les apports journaliers entre protéines animales et végétales.

  3. Pour une personne avec des besoins "normaux", apporter 1 part principale et 2 à 3 parts complémentaires par jour.

  4. Privilégier la part principale de protéines plutôt le matin ou le midi.



Si cet article vous a plu, je vous invite à laisser un commentaire !

Vous pouvez me contacter pour plus de renseignements sur l'accompagnement à la réforme alimentaire ou pour tout autre question.

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout