Allergies printanières : comment les apaiser naturellement

Tous les ans c'est pareil, la nature bourgeonne et pour certaines personnes c'est le début du calvaire... Mais comment peut-on se prémunir de ces agressions extérieures ? Voici quelques astuces pour aborder ce renouveau avec douceur.


allergies printanières

Le printemps s’installe et avec lui les pollens. Pour certains d’entre nous, c’est le retour des yeux et de la peau qui gratte, du nez qui coule, des éternuements à n’en plus finir. Notre système immunitaire se sent assailli de toute part et cela le fatigue énormément. Et comme rien n'est immuable, voici quelques pistes de réflexion et quelques astuces pour améliorer le quotidien.


Qu’est-ce qu’une allergie ?


Une allergie, c’est la réaction inadaptée du système immunitaire face à un agent allergène extérieur (ici le pollen). Avec un système immunitaire fonctionnant normalement, le corps va tranquillement évacuer le pollen. Mais il arrive que ce système immunitaire, en se déréglant, fasse du zèle et réagisse excessivement au contact d’une substance étrangère. C’est alors ce qu’on appelle une allergie, autrement dit une hypersensibilité à un agent extérieur qui devrait être inoffensif.

Plusieurs types de réactions sont possibles face aux pollens :

  • une rhinite allergique : le nez bouché ou qui coule, qui peut gratter et provoquer des éternuements

  • de l’urticaire ou de l’eczéma : des plaques rouges avec démangeaisons et/ou sensation de brûlure qui apparaissent sur la peau

  • de la conjonctivite : l’inflammation des yeux avec plus ou moins de dépôts dans la conjonctive

  • de l’asthme ou une bronchite allergique

  • une démangeaison des muqueuses buccales, du palais, de la gorge


Quels organes interviennent dans la régulation de l’allergie ?


Plusieurs organes interviennent dans la réaction immunitaire. Il est donc important de veiller à leur bon fonctionnement afin de réguler la réponse de l’immunité face à une agression extérieure.

  • les organes lymphoïdes (moëlle osseuse, rate, thymus, ganglions lymphatiques, amygdales…) : c'est eux qui fournissent une réponse immunitaire

  • l’intestin (plaques de Peyer, microbiote intestinal, état de la muqueuse) : attention à l’état des intestins, siège de notre immunité

  • le foie : l’immunité fait partie de ses nombreux rôles. S’il est surchargé, encombré, la réaction immunitaire n’en sera que plus perturbée

  • le système nerveux : la fatigue, le surmenage, un état émotionnel instable, autant de facteur favorisant une réponse immunitaire inadaptée

Pour préparer le printemps, il peut être intéressant de nettoyer et réparer notre corps qui a déjà été soumis aux attaques de l’hiver. Certains remèdes naturels et le jeûne peuvent notamment y aider.


allergies printanières

Les astuces pour vivre le printemps sereinement


Pour préparer le terrain

  • Avoir une alimentation vivante et vitalisante au quotidien : fruits et légumes de saison, graines oléagineuses, graines germées, algues ...

  • Eviter les aliments pro-inflammatoires : excès de laitages, de gluten, de sucre, d’alcool, de produits raffinés et riches en gras saturé.

  • Tonifier son énergie défensive : le plus tôt s’est fait, le mieux c’est. L’astragale (en poudre ou en décoction) est une plante intéressante pour fortifier et stimuler son système immunitaire.

  • Eviter le surmenage : l’impact de l’épuisement sur l’état du système immunitaire est conséquent. Qui dit surmenage dit réaction anormale sur un terrain allergique.

  • Se faire accompagner en réflexologie pour permettre au corps de s'auto-réguler

  • Comprendre pourquoi notre corps réagi à telle ou telle substance : c'est la cause de la cause, la dimension des mémoires cellulaires et des émotions

  • Faire une cure de bourgeon de cassis et de romarin en début de saison pour moduler l’inflammation et détoxifier le foie

  • Faire des lavement de nez en profondeur type Jala Neti 1 à 2x/jour : c'est le nettoyage quotidien des sinus, des muqueuses nasales et oculaires

S’il y a une manifestation allergique

  • Prendre par voie orale dans une cuillère de miel, sur un comprimé neutre ou dans une cuillère d’huile végétale quelques gouttes d’huile essentielle d’estragon, à répéter plusieurs fois au besoin (pour n’importe quelle manifestation)

  • Prendre 30 gouttes de bourgeons de cassis à répéter au besoin (pour n’importe quelle manifestation)

  • Faire un lavement de nez (manifestation aux yeux, au nez, à la gorge)

  • Faire une séance de cohérence cardiaque, de méditation : apaiser le système nerveux sur-sollicité en crise allergique. Plus on s'agite, plus la réaction augmente.


Bon printemps à tous !


Si cet article vous a plu, je vous invite à laisser un commentaire !


Vous pouvez me contacter pour plus de renseignements sur l'accompagnement de vos allergies (printanières ou autres !) par la naturopathie.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout